Vieillir jeune

«Vieillir jeune»: un paradoxe à la mode. Pour gagner des années de vie en bonne santé, les seniors multiplient les stratégies. Mais, au fil des années, les ingrédients de leur cure de jouvence évoluent. Hier, l’entrée «en forme» dans l’âge mur puis dans le grand âge passait en priorité par un engouement pour les Oméga 3 ou les produits allégés. Aujourd’hui, le bien-vieillir a tendance à rejoindre le bien-vivre et le maintien des relations sociales riches a pris le pas sur le médical et le paramédical. «Aujourd’hui, la convivialité est un des maîtres mots pour les plus de 50 ans. Pour les baby-boomeurs, le bonheur se niche dans les relations sociales», selon le sociologue Serge Guérin  qui évoque un effet de génération.«Les seniors qui se mettent au sport privilégieront une activité collective comme la marche nordique.Ils en sont d’autant plus conscients qu’ils ont traversé des décompositions familiales, qu’ils ont vu leurs propres parents vieillir. Certains ont connu des ruptures dans leur carrière. Leur grande peur, c’est la solitude.» «Les tendances se sont inversées, relève Sophie Schmitt, fondatrice de Seniorsphère. En 2008, l’alimentation arrivait en tête des actions pour bien vieillir. C’était l’époque de la campagne “Manger cinq fruits et légumes par jour”. Aujourd’hui, le message a été intégré et les seniors se sont rendu compte que ce n’était pas la seule réponse. Peut-être faut-il y voir également un effet de la crise.» La famille et les amis arrivent en tête des «secrets» anti-âge des 50 à 85 ans selon une enquête réalisée par LH2 pour le cabinet de conseil en stratégie et marketing Seniosphère. 81 % des seniors et des personnes âgées interrogés jugent très important de voir leurs enfants et petits-enfants pour vieillir harmonieusement et 79 % d’entre eux plébiscitent les relations amicales. Le respect d’une alimentation diversifiée ou la pratique d’activités sportives ou culturelles ne sont pas abandonnés mais ont quitté le haut du tableau. Aller consulter régulièrement un médecin n’est enfin cité que par 41 % des sondés. En savoir plus sur la médecine.

This entry was posted in médical and tagged , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.