Un voyage dans le temps en avion

Ce n’est pas tous les jours qu’on redécouvre sa région natale sous un nouvel angle. C’est pourtant ce que j’ai fait cette semaine, en me rendant dans le Bas-Rhin pour réaliser une expérience pour le moins surprenante que m’avaient offert des amis : une séance d’initiation au pilotage d’avion. Aux commandes de mon biplace, accompagné d’un pilote professionnel, j’ai ainsi pu redécouvrir la ville où j’ai passé mes premières années : Haguenau. La forêt à perte de vue et tout à coup Haguenau dans une clairière. Je me souviens de tout. La ville se fit impériale au XIIIe siècle et, bien que Louis XIV la fît détruire, elle insuffla sa majesté naturelle aux bâtiments construits ensuite. Comme il m’était impossible de la photographier tout en pilotant mon Cessna, je vous invite à la découvrir en images sur Google. Observez cet incroyable palais néo-Renaissance. Vous pensez qu’il a pris naissance dans la tête d’un roi ? Eh bien, non. Le Musée historique a toujours été musée. Pour la petite histoire : en 1900, le maire, archéologue et grand collectionneur d’antiquités, donna ses trésors à la condition qu’on leur offre un lieu digne d’eux. Résultat : ce bâtiment recèle une des plus riches collections d’Europe concernant la période de l’âge du bronze à celui du fer. Plus loin, je distinguais la halle au houblon, qui est aussi imposante que le marché qui s’y tient depuis 1867. Le théâtre en rond, tout de grès rose, ne rate pas son effet, très théâtral, quand il s’offre à son tour à la vue. La tour des Pêcheurs sur les berges fleuries de la Moder est quant à elle ce qui reste de la seconde enceinte fortifiée de la ville. Chacun témoigne de son siècle, comme ce bel hôtel particulier, un brin parisien, voisinant avec cet autre, lequel exhibe un magnifique balcon galbé. L’église Saint-Georges et ses deux tours se rallient au gothique flamboyant mais sa nef campe sur ses colonnes romanes. Je me souviens encore du retable du Jugement dernier qu’elle abrite, qui m’intimidait tant étant enfnat ! Quant à l’église Saint-Nicolas, elle a réussi à conserver sa tour romane et reçu le mobilier de l’abbaye de Neubourg, qui gagne là une aura supplémentaire. Impossible d’ignorer cette haute façade rouge, décorée d’une horloge astronomique et d’armoiries ! Le Musée alsacien est un des plus remarquables musée d’arts et traditions populaires en France. Cerise sur le gâteau, si je puis dire : au terme de mon épopée aérienne, j’ai invité mes amis à Ringendorf, à la ferme de Suzel, qui n’avait elle non plus pas changé d’un iota. Le décor y était comme dans mon souvenir : autant à croquer que ce qu’il y avait dans l’assiette ! Merci à tous mes amis qui m’ont offert cette initiation au pilotage d’avion, et m’ont permis d’effectuer ce voyage dans le temps extraordinaire. Suivez le lien pour le contact du prestataire.

This entry was posted in aviation. Bookmark the permalink.

Comments are closed.