Moins de déchets électronique

A la fin de l’année dernière, l’International Telecommunication Union (ITU) a présenté son plan d’action pour les 5 ans à venir. Baptisé Connect2020, il décrit les projets, les moyens mis en œuvre, et les objectifs à atteindre à l’horizon 2020. Globalement, l’objectif est d’aligner l’évolution de ces technologies sur les objectifs du développement durable. L’ITU résume cette ambition ainsi : « une société de l’information (…) dans laquelle le numérique et les télécoms rendent possibles et accélèrent une croissance soutenable sur un plan social, environnemental, et économique, pour tout le monde » L’ITU souhaite que ses actions permettent, d’ici 2020, de : diviser par 2 la quantité de déchets électroniques ; réduire de 30 % les émissions de gaz à effet de serre du secteur télécoms. Selon Tomas Lamanauskas, un des représentants de l’ITU, « les déchets électroniques et l’épuisement des ressources naturelles sont deux domaines critiques que nous devons gérer comme des risques majeurs pour assurer un développement durable du secteur télécoms ». Pour rappel, l’humanité à produit entre 50 et 75 milliards de kg de déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) en 2014. A l’échelle mondiale, moins de 20 % des ces déchets ont été collectés et dépollués correctement. Le reste a fini dans la nature ou a été « retraité » en Afrique et en Asie dans des conditions environnementales et sanitaires déplorables. L’ITU s’est également fixé des objectifs sociaux. En terme d’inclusion, l’agence des Nations Unies souhaite qu’à l’horizon 2020, 50 % des foyers des pays émergents disposent d’un accès internet haut débit ; 90 % de la population rurale dispose d’un accès internet haut débit ; le coût d’un accès internet ne devrait pas représenter plus de 5 % du revenu mensuel moyen dans les pays émergents. Pour faire simple, l’ITU souhaite qu’à terme l’accès à l’internet soit aussi simple que l’accès à l’eau courant dans les pays développés. L’orientation de la stratégie de l’ITU pour les 5 années à venir est donc encourageant !

This entry was posted in original and tagged , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.