Locavorisme

Le « locavorisme » fait donc son entrée dans la télé-réalité. Le mouvement « locavore » a fait du chemin depuis ses débuts chez les bobos bio très soucieux de consommer local et de favoriser les petits producteurs – dans le but de se nourrir sainement mais aussi de réduire leur empreinte carbone en évitant les produits importés. L’émission de France 5 « 200 km à la ronde » est à mi-chemin entre le jeu et la pédagogie alimentaire. Cinq familles de la région toulousaine doivent réinventer leur alimentation, du petit déjeuner au dîner. Adieu, sel, sucre, chocolat, café, sodas, bonbons… Ce faisant, elles vont découvrir les richesses de leur région, renouer avec le cycle des saisons et même changer leurs relations…
Les familles:
Mère de trois adolescents, Sophie Amand doit trouver des astuces pour contenter ses garçons amateurs de pizzas et de pâtes.

• Chez les Guillot, le café manque désespérément à la maîtresse de maison, un petit verre de banyuls aurait été le bienvenu, les bonbons ont malheureusement été confisqués.

• Les Mombrun Chaumette, et leur chien Tibule, forment un jeune couple de citadins adeptes de la junk food et des produits venus d’ailleurs.

• Les gourmandises en tout genre sont le péché mignon des Morlet et de leurs trois enfants.

• La famille Sauvage part, quant à elle, sur de bonnes bases, mais, sous la pression de ses deux enfants, va se heurter comme les autres à un certain nombre de difficultés.
En savoir plus: 200Km à la ronde

This entry was posted in gastronomie and tagged , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.