Le retour de l’optimisme

Il est parfois ardu de garder le moral, à une époque davantage marquée par son marasme économique que par sa joie de vivre. Ce pessimisme ambiant pèse sur l’entreprise, comme j’ai pu le constater lors d’un séminaire en Afrique du Sud la semaine dernière. Cela peut sembler évident, mais on a tendance à ne plus s’en rendre compte, lorsqu’on y est immergé. Mais les propos tenus par les différents intervenants étaient d’un optimisme surprenant, et ont fait l’effet d’un tsunami parmi les spectateurs présents. Je vais essayer de vous en résumer le contenu. La façon de penser contemporaine se résume plus ou moins en ces termes : « Dix milliards d’individus qui veulent un mode de vie occidental nous emmènent vers une banqueroute écologique, totale et irréversible. » Et nombreux sont aujourd’hui les individus qui ne cessent de répéter cette idée : croissance économique ou démographique et avenir sont inconcevables ensemble. Pourtant, les annonces catastrophistes remontent à la nuit des temps, et les prévisions de ces individus ont sans cesse été contrariées par la réalité. Car si ces derniers dressent un portrait noir de la situation, ils ne prennent pas en compte l’autre face des événements : ces personnes oublient de prendre en considération l’intelligence des hommes et la phénoménale faculté de ceux-ci à innover, qui leur permet de s’ajuster à leur environnement naturel. La croissance de la population et de ses besoins est plus qu’apparente : elle crève les yeux. Elle peut être prouvée à l’aide de graphiques, d’images effrayantes : cheminées fumantes, métropoles tentaculaires, nourrissons africains sous-alimentés, adolescents américains en surpoids. Chacun d’entre nous ne connaît que trop bien ces images : il en a été nourri au sein. Toutes ces images choc des médias exposent une menace choquante, à tel point qu’on en oublie de prendre du recul. Elles conduisent à propager le doute sur notre faculté à trouver des solutions. Cependant, les innombrables scientifiques qui imaginent les innovations de demain sont beaucoup moins mis sous les feux de la rampe. Leurs trouvailles technologiques visant à résoudre tous ces défis ne sont simplement pas encore observables. L’inquiétude prédomine visuellement sur l’optimisme, alors que l’humanité a toujours su répondre aux défis auxquels elle était confrontée. Nombreux sont ceux qui prophétisent notre fin depuis des siècles. Or, qu’observe-t-on de l’histoire humaine ? L’espérance de vie et le salaire ont doublé, tandis que la mortalité infantile et la misère ont régressé de manière indéniable. Où est l’échec qui était prédit ? La capacité des hommes à s’adapter à leur contexte est somme toute plus élevée que les corbeaux ne le spéculent. Aucun indice ne laisse croire que cela ne se poursuivra pas ainsi. Le besoin provoque l’invention, et nous pousse à dépasser nos limites. Ce séminaire en Afrique du Sud a été un baume pour tous les spectateurs. Une excellente idée de notre direction que celle-là. Je vous laisse le lien pour ceux qui veulent en savoir plus sur ce séminaire en Afrique du Sud – suivez le lien pour le calendrier des manifestations.

This entry was posted in voyage. Bookmark the permalink.

Comments are closed.