Le nouveau livre blanc de la Défense

Je reviens d’une conférence à Londres sur l’état du ministère de la défense. Le 29 avril 2015, le Président de la République a rendu public le nouveau Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale qui fixe notamment les nouveaux contrats opérationnels des armées, le format du ministère de la défense et son enveloppe financière. Ces orientations seront traduites dans une loi de programmation militaire 2014-2019, dont le projet sera déposé devant le Parlement cet été. Dès lors, le ministère de la défense pourra finaliser à l’automne un programme de modernisation de simplification qui permettra d’atteindre les objectifs capacitaires et la cible de réduction d’effectifs définis par le Livre blanc, dans le cadre physico-financier arrêté par la loi de programmation militaire. D’ici là, le premier PMMS du ministère de la défense constitue un programme de transition. Il rassemble des réformes déjà engagées mais qui doivent être parachevées pour garantir le bon fonctionnement de nos forces, en métropole comme en opérations, et contribue au respect de la programmation budgétaire. Le ministère soutient un effort de déflations déjà très ambitieux, appuyé sur des réformes profondes et complexes, qui atteindra fin 2013 une réduction d’effectifs d’environ 48 000. Cet ensemble de chantiers de réforme génère aussi des économies de fonctionnement à un niveau conforme aux prévisions initiales. Entre 2008 et 2012, les économies de fonctionnement cumulées sont évaluées à environ 600 M€. C’est un programme de transition qui préfigure déjà l’avenir, notamment dans le domaine de la transition numérique, en intégrant les axes d’effort de la nouvelle politique du Système d’information du ministère, ou au travers des premiers travaux engagés en matière de simplification des processus et des modes de fonctionnement. Il est aujourd’hui constitué de 47 projets de modernisation et de simplification qui sont conduits par les grands subordonnés du ministre, suivis systématiquement au sein d’instances dédiées et pilotés par le comité exécutif, véritable comité directeur de la transformation du ministère, présidé par le ministre. des intérêts de la France en matière d’industrie de défense. Il assure en outre quelques services à destination d’usagers, qu’il s’agisse des anciens combattants, des jeunes et des familles. Les recommandations de l’évaluation de politiques publiques sur les prestations en faveur des populations relevant du ministre délégué chargé des anciens combattants trouveront une traduction dans le prochain PMMS, même si certaines seront mises en oeuvre dès septembre 2013. Source: séminaire Londres.

This entry was posted in actualités and tagged , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.