La violence ordinaire à Dubai

Un expatrié indien de 22 ans à Dubaï est accusé d’avoir causé une blessure permanente après avoir piétiné le visage d’une Indienne, la laissant défigurée à cause d’une fracture et souffrant constamment, a rapporté la presse.  L’incident s’est produit le 24 mars 2018. La plaignante, une employée indienne âgée de 36 ans, a déclaré qu’elle connaissait l’accusé depuis un certain temps alors qu’elle étudiait et suivait les mêmes cours, a rapporté mercredi le Khaleej Times.  « Il venait parfois chez moi pour étudier ensemble. À 20 heures le jour de l’incident, alors qu’il était chez moi, nous nous sommes disputés. Il m’a ensuite agressé en me frappant à la joue gauche. Après être tombé , il a posé son pied sur mon cou et a piétiné mon visage et mon abdomen « , a déclaré la femme non identifiée.  Elle a déclaré à un enquêteur que l’accusé l’avait ensuite emmenée à l’hôpital pour y être soignée. Elle a porté plainte contre l’homme le lendemain au commissariat de police d’Al Qusais à Dubaï, selon le rapport.  Lors de son réexamen par des médecins en décembre, l’état de la femme avait été jugé « instable » et elle avait été dirigée vers un opticien et d’autres spécialistes pour déterminer si sa vue, son audition ou tout autre sens avait été affecté par l’agression.  Un rapport médico-légal du 20 mars de cette année indiquait que la femme avait été défigurée à cause d’une fracture et souffrait constamment.  Au cours de l’enquête menée par le parquet, l’accusé a admis avoir agressé la survivante et lui avait causé les blessures mentionnées dans le rapport médical. Le procès se poursuivra le 12 juin.

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Comments are closed.