Barcelone: une bonne poussée féministe

Cinq millions de femmes ont rejoint la première «grève féministe» en Espagne pour faire campagne en faveur de l’égalité des sexes et lutter contre la violence sexiste.  Sous le slogan Si nous nous arrêtons, les arrêts du monde, des millions de femmes travaillant à la maison et à l’extérieur, des aidants non rémunérés et des étudiants ont été appelées à participer à la grève de 24 heures du 8 mars.  Le mouvement est composé d’un certain nombre d’organisations féministes exigeant l’égalité des chances pour les travailleuses.  CCOO et UGT, deux des principaux syndicats ouvriers d’Espagne, ont appelé à des arrêts de travail de deux heures le matin et l’après-midi. À Barcelone, des manifestants qui ont perturbé la circulation dans le centre-ville ont été vus dans les médias sociaux par des agents de la police anti-émeutes.  À Madrid, la maire Manuela Carmena a participé à une manifestation devant son bureau. Elle a tweeté: « L’objectif a été atteint. « Il ne s’agit pas seulement d’appeler à une véritable égalité, mais aussi de faire face au besoin de changer la façon dont le monde traite les femmes. Il s’agit du féminisme.  L’année dernière, un rapport de la Commission européenne indiquait que l’écart de rémunération entre hommes et femmes en Espagne était tombé de 18,1% en 2007 à 14,9% en 2015.  Entre-temps, une étude espagnole récente a montré que les femmes, en moyenne, percevaient 12,7% de moins pour le même travail que leurs collègues masculins.  Au Royaume-Uni, les entreprises ont été averties qu’elles pourraient faire face à des poursuites judiciaires après que le gouvernement eut envoyé des lettres les avertissant de faire rapport sur leur écart de rémunération entre les sexes jeudi.  Les entreprises de plus de 250 employés sont désormais tenues de déclarer leurs chiffres au gouvernement.  Alors que le comédien britannique Richard Herring a montré son soutien à la JIF, il a répondu personnellement à quiconque a demandé « quand est la Journée internationale de l’homme? » sur Twitter. Source : seminaire Barcelone.

This entry was posted in actualités. Bookmark the permalink.

Comments are closed.