Au bout des fils… en parapente

Si je raffole de tous les sports à sensation, il y en a un que j’avais vraiment envie de revivre, peut-être plus que les autres : le vol en parapente. J’avais déjà volé en parapente auparavant, mais le souvenir était lointain : tout ce dont je me souvenais, c’était du grand sentiment de liberté qu’on ressentait en altitude. En clair, je mourais d’envie de revivre l’expérience. Lors de mes dernières vacances, je me suis donc offert un vol en biplace dans les Alpes. L’expérience est loin d’être aussi audacieuse que ce qu’on peut penser. En tandem, le vol est même plutôt confortable : on est bien campé sur un siège devant le pilote et on savoure. Il y a bien un peu de stress au moment de s’envoler, quand la voile se lève et qu’il faut sprinter jusqu’à ce que les pieds ne touchent plus la terre ferme. Mais une fois ce saut de la foi effectué, et dès que l’aile s’élève dans les courants ascendants, on se retrouve assis dans son siège, aux premières loges ! Dès que les pieds quittent le sol, en fait, on se sent submergé par un sentiment de quiétude. On se laisse aller, confiant. Le moniteur nous amène dans un courant d’air chaud et on s’envole toujours plus haut. La sensation est assez incroyable. D’autant que la terre est magnifique, vue d’en haut : on a la sensation d’être dans un tableau. Le seul point noir, évidemment, c’est la durée de vol. Quinze minutes, ça passe à toute vitesse. L’atterrissage est bien moins inquiétant que le décollage. Cela paraît même assez réalisable, au final, et sur le moment j’ai éprouvé l’envie de passer mon brevet. Mais le côté plus périlleux de ce sport en solo m’a refroidi. Les accidents sont beaucoup (beaucoup) plus fréquents en solo. Et lorsqu’on y pense bien, ce n’est tout de même qu’un petit morceau de voile qu’on contrôle avec quelques ficelles ! Mais pour ceux qui hésitent à se lancer dans un vol en parapente, pas de problème : le vol en biplace est complètement sécurisé. Et au-dessus d’un beau paysage, l’expérience est véritablement superbe à vivre. Voilà le lien vers le vol que je me suis offert dans les Alpes, si vous hésitez encore. Question sensations et paysages superbes, vous pouvez y aller les yeux fermés. Enfin, c’est une expression, hein. Plus d’info sur le site du vol en parapente.

This entry was posted in aviation. Bookmark the permalink.

Comments are closed.